MediaObs

 

Imprimer cette page

Le nouveau TéléOBS, l'actualité des écrans, un magazine à part entière

Le 23 octobre
TéléOBS va vous séduire
le nouveau magazine de l’actualité des écrans
tous les jeudis avec L’Obs.

 

Un magazine à part entière

Beau, informé, grand public, haut de gamme et ludique, TELEOBS n’est pas un simple supplément TV
mais un magazine à part entière consacré à un univers de la TV (séries, talks, JT, jeux…) et des écrans
(télé, ordi, tablette, mobile) en pleine révolution (Netflix, YouTube, clips, webdocs…) qui anime et façonne
le quotidien de nos sociétés.

20 pages d’enquêtes et d’investigation

A l’opposé des sites de gossip, la rédaction de l’Obs reprend la main pour décrypter, enquêter, interroger
les nouveaux modes de production, de diffusion et de consommation de la TV. Avec une vraie personnalité,
les qualités et le talent journalistiques de l’Obs et un ton nouveau pour devenir référent.

TOPO – sommaire
TOHU-BOHU – l’actualité en courts
COVER – sujet de couverture
PORTRAIT
LE GRAND ORAL – interview
REPORTAGE – enquête
CONSTRASTE – portfolio
LE JOURNAL DES SERIES

3 fois plus de programmes

21 pages de programmes, trois pour chaque jour de la semaine, avec des grilles revues et un intérêt
de lecture
sans cesse relancé par des animations : close up, pépite, si vous aimez, raisons de voir,
raisons de zapper, à ne pas manquer, etc. De vraies pages à lire.

Un ADN multi-device et nouveaux modes de conso

Écran familial, tablette perso, binge TV entre amis, replay, VOD, réseaux sociaux, applis : au delà
des programmes, TELEOBS entend suivre et accompagner tous les modes de consommation TV
avec des infos pratiques, des bons plans, des clins d’oeil…


MONOMANE – grille thématique ou déjantée
BONUSDVD, replay, binge, collectors…
2.O – Web, games, applis…

Tous les jeudis avec L’Obs

  • TELEOBS, le nouveau magazine de l’actualité des écrans
  • 485 860 exemplaires (OJD, DFP 2013-14) – 2 454 000 lecteurs (ONE LDP 2013-14)
  • 20 000 € page quadri

Appelez-nous vite pour en savoir plus

On en parle dans